Rechercher

"Devotion" T.Chapman

Les énergies sont partout autour de nous.

Je pense que le terme énergie est un peu fourre-tout et occupe un espace relié à tout ce que nous ne nommons pas ( heureusement d'ailleurs, il y a encore des lieux où l'humain ne se soit rendu maître de gré ou de force ) 


Par énergie on peut aussi entendre : les grands principes et les grandes idées.


À ces principes et idées existent des ennemis naturels, c'est la balance universelle.


Chaque être vivant, contribue à cet équilibre, chacun d'entre nous travaille au service d'une cause, d'une grande idée ou d'un grand principe. 

La finesse du caractère précis de nos dévotions et engagements se traduit plus facilement par les actes que par la parole. 

Par exemple une personne dédiée à l'éducation ne sera pas forcément enseignante

( mais peut être médiateur, psychologue, sage femme ) tandis que celle dédiée à la connaissance aura plus de chance de s'épanouir dans un métier lié à l'enseignement et à la transmission du savoir. 

Savez vous pour qui vous travaillez alors ? 


Un être au service de la connaissance sera sûrement enseignant. Son ennemi (naturel) sera donc constitué d'ignorance et/ou de diffamation

Ce post, concernait à la base, les sensations cutanées au niveau de la poitrine.

Je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé, de ressentir comme des picotements ou plutôt des fourmillements au niveau de la poitrine, juste en dessous des clavicules.

 

Lorsque vous ressentez cette sensations, sachez qu'un ennemi naturel à votre cause dérange les repères de vos énergies vitales.

Ce qui peut provoquer irritabilité soudaine, perte d'appétit, mais aussi l’œil dans le vague sans pour autant réussir à se souvenir " à quoi on pensait ? ".

L'ennemi naturel de l'enseignant peut se présenter sous la forme d'un coup de fil d'une personne qui

" ne sait pas " , "ne comprend pas " , " est perdue " , "à du mal à saisir" ...

Ou tout autre phrase désignant une forme d'ignorance quelconque, faisant appel aux réponses, provenant d'une autre personne qu'elle même *ou pas*.


De l'ego ou du désir d'aider : deux face de la même pièce ?

Le désir d'aider ou le désir de sauver ?

Le complexe du sauveur... ?



Chaque personne est capable de réparer un certains nombre de ses propres fissures. Soyez prudent quand à la qualité de la réponse que vous fournissez si les deux "conditions" que sont les fourmillements au niveau de la poitrine + la manifestation de l'ennemi naturel, sont réunis. 




Certains d'entre nous ne savent pas pour qui ( au service de quelle énergie ), ils travaillent lorsqu'ils nous interpellent alors qu'ils ne sont pas calmes. 

Restez... Calme...

Aurore.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now